Lycée Bonaparte Autun » Lycée Général et Professionnel

Bernard Dupré, mineur au Lycée

mineur1 mineur3 mineur7 mineur-photos mineur9 mineur8Mardi 20 septembre, Bernard Dupré, ancien mineur à Blanzy et bénévole au sein de l'association du Musée de la Mine de Blanzy est intervenu auprès des élèves de 1ere ERA-MA et MEI-TAP du Pôle professionnel pour raconter à la fois son vécu mais également le quotidien de ceux qui "descendaient au fond".

Une intervention, qui prend place dans le projet pédagogique annuel "Oeuvrer" (en lien avec l'OMC, la DRAC, la Maison du Patrimoine Oral, des écoliers et des personnels de la cohésion sociale et urbaine d'Autun) durant lequel des actifs et retraités viendront à la rencontre des élèves du pôle général et du pôle professionnel sur la thématique du travail et de l'argent. Des visites-rencontres donnant lieu à une collecte de témoignages reproduite, à l'issue, sous forme de livret.

 

 

Le JSL du 16/09/2016

Vendredi matin dans le cadre des journées du patrimoine, Dominique Chabard, conservateur du muséum d' histoire naturelle accueillait les élèves des classes sciences et patrimoine du lycée Bonaparte et les professeurs Isabelle Thibaudet et Laurence Sirugue. Le thème de la visite était l'histoire des schistes bitumineux et l'étude de la faune et de la flore du bassin permien d'Autun. Ce fut l'occasion pour les élèves de découvrir ou revoir les différents et riches galeries du musée. (YMB-CLP)

En images :

http://c.lejsl.com/edition-autun/2016/09/16/le-lycee-bonaparte-en-visite-au-museum-d-histoire-naturelle

Débardage par traction animale

sortie 1CMFEJeudi 16 septembre, à l'occasion d'une sortie pédagogique, les 1CMFE sont partis à la rencontre des membres de l'Office nationale des Forêts.

Ce jour-là, en forêt de planoise, était organisée une démonstration de débardage des bois par traction animale sur un site sensible. "Sensible" car la zone de captage alimente en eau potable la ville d'Autun, entre autres, et aucun engin n'est autorisé à y accéder. Non seulement pour éviter d'endommager les drains de captage mais également pour éviter de souiller cette zone préservée à travers sa faune et sa flore.

Une découverte "grandeur nature" pour les lycéens qui ont eu l'occasion de découvrir, in situ, cette technique ancestrale impressionnante et remise au goût du jour eu égard à sa dimension écologique mais aussi économique. 

Le JSL du 9/09/2016

px

Le JSL du 3/10/2016

pxgallery