Le JSL du 14 janvier

Mission création d’un cabinet de curiosités pour une classe de lycéens

Dans le cadre du quadri-centenaire du lycée Bonaparte à Autun, une professeure a proposé à la classe Sciences et patrimoine de mener une étude sur les anciens instruments scientifiques encore présents dans l’établissement. Et de créer un cabinet de curiosités.

 

Lors d’une visite à l’Université de Bourgogne (UB), Isabelle Thibaudet, professeure de Sciences physiques au lycée Bonaparte d’Autun, a eu une idée pour la classe Sciences et patrimoine: faire une étude et inventorier la trentaine de vieux instruments scientifiques échappés des destructions et mises au rebut. « Ils sont conservés dans une salle du laboratoire de physique-chimie du lycée », précise l’enseignante.

Le but ensuite est de créer un musée virtuel. Pour ce travail, qui vient de commencer, la professeure a fait appel à Marie-Laure Baudement, conservatrice en chef du patrimoine et directrice-adjointe du pôle culture de l’UB. Cette dernière est intervenue mardi auprès des élèves pour parler de l’intérêt de la conservation des vieux instruments scientifiques et du programme PATSTEC (Patrimoine scientifique et technique contemporain des 60 dernières années).

« De janvier à mars, les élèves travailleront en méthodes et pratiques scientifiques sur les instruments (balances de précision, vieux baromètres, centrifugeuse-roue de Barlow…) et sur l’évolution de l’enseignement des sciences au cours de l’histoire, précise Isabelle Thibaudet. Il leur sera demandé de créer des fiches d’inventaire. »

La Nuit des musées en point d’orgue

Le point final de ce projet sera la présentation d’un cabinet de curiosités au muséum d’histoire naturelle d’Autun, lors de la Nuit des musées.

 30 C’est le nombre de vieux instruments scientifiques conservés au lycée Bonaparte d’Autun et qui vont faire l’objet d’une étude de la classe Sciences et patrimoine.